samedi, 06 mars 2010

LES OUTILS AGRICOLES TRADITIONNELS AU BURKINA FASO, exposé d'Esteban

L'agriculture du Burkina Faso se consacre en grande partie à la culture vivrière, les agriculteurs burkinabé utilisent pour cela des outils traditionnels.

L’outillage agricole est essentiellement rudimentaire au Burkina. On note la prédominance de la daba ou encore de la houe. Ce sont des outils archaïques constitués d’un soc métallique et d’un manche en bois. La taille des manches varie selon les régions. Mais l’usage progressif de la charrue permet le développement des cultures attelées. Les animaux de traction sont généralement l’âne, qui domine, le bœuf et rarement le cheval.

L’usage des outils «modernes» tels que le tracteur, le semoir, la moissonneuse ou encore la batteuse est jusque-là réservé à quelques agriculteurs qui en ont les moyens.

BF batik F a la daba et enfant.JPGLA DABA

La daba désigne dans plusieurs langues africaines l'outil traditionnel du paysan sahélien. C'est un outil rudimentaire, ancien, produit et consommé dans un cadre d'économie locale. Ce terme a été choisi car il représente l'image d'authenticité et de travail que nous paraît refléter le peuple burkinabé. Il est vrai que cet objet est aussi le signe d'un certain "immobilisme", d'une certaine tradition séculaire. En effet, cet outil est bien plus rudimentaire que la charrue, cependant, même en dehors des considérations financières, le paysan du sahel refuse de changer, dans l'écrasante majorité des cas, de technique agraire, en vertu de la tradition familiale.

binette.jpgLA BINETTE

La binette (petite pioche) a toujours été utilisée pour biner, sarcler et désherber. La lame lourde est rectangulaire et très efficace pour les sols profonds, même si la forme et la longueur du manche varient. Les binettes à manche court conviennent mieux pour les femmes. Les femmes peuvent travailler plus vite avec des binettes à manche court et les binettes à manche long sont pas assez lourdes pour nos sols. Les femmes travaillent courbées.

un-outil-la-grande-houe.jpgLA HOUE

Sarclage à la houe Manga : la houe Manga permet de travailler superficiellement la terre après les premières pluies pour détruire à la fois la croûte de battance et les jeunes semis des adventices (mauvaises herbes). Plus tard, une légère modification permet de sarcler et butter.


L'ILER

iler2.gif

L'iler est un sarcloir à long manche. Poussé en avant, il permet d'ameublir le sol sur quelques centimètres et de sectionner les mauvaises herbes à leur base. Cet outil, typiquement sahélien, est adapté au travail de sols sableux sur de grandes surfaces.

L'ARAIRE

houe.jpg

Pour enterrer les graines jetées à la volée l'homme fabrique des araires, pendant longtemps, l'araire n'a été qu'un simple outil très modeste, en bois d'une seule pièce, tiré à la main. Par la suite, elle a été attelée à des animaux de trait ( bœufs, vaches et ânes). Elle était constituée d'une grande fourche de bois, dont l'une des branches sert à la traction (plus tard perche d'attelage), l'autre coupée court et durcie au feu sert à scarifier le sol tandis que la hampe sert de mancheron pour le conducteur. La pièce de bois qui travaille le sol pouvait être renforcée par un silex.

 

Les commentaires sont fermés.